Archive for décembre, 2006

RFI et France 3

samedi, décembre 16th, 2006

Le 15 décembre, Sophie Backer m’a invité avec Edouard Balladur sur son émission de RFI sur un air de campagne.

Même jour: Présentation de French Vertigo par Olivier Barrot dans son émission un livre un jour sur France 3.

Challenges: « le style pétulant, l’anecdote croustillante »

samedi, décembre 16th, 2006

Challenges de cette semaine publie un extrait de French Vertigo (sur la fête ratée à Davos en janvier 2006) avec ce commentaire:

Lorsque, en 1992, Peter Gumbel arrive en France, comme correspondant du prestigieux TIME Magazine, il n’entend parler que de « fin de règne » (celui de Mitterrand) et de « malaise« . Il s’etonne, suppose que l’Hexagone vit un coup de blues passager. En 2002, il revient à Paris au même poste. Il tombe des nues: « la vague de pessimisme est devenue tsunami » et « la névrose, psychose« . Le livre à la mode alors s’appelle La France qui tombe. On nage en pleine autoflagellation. Le style pétulant, l’anecdote croustillante, le journaliste ausculte le pathos national. L’homme connaît son affaire. Avec humour, il met en scène les travers de notre establishment, décrypte les us et coutumes du microcosme. Exemples à l’appui – notamment la réorganisation des urgences d’un hôpital parisien – il décrète que le pays a les moyens de s’en sortir. Si le diagnostic du docteur Gumbel est convaincant, l’ordonnance reste un peu légère. Bon sens et optimisme le poussent à conseiller d’arrêter de jeter l’argent par les fenêtres. Et à cultiver le goût du risque. Une potion classique. »

 

Alternatives Economiques: « l’auteur est un fin connaisseur de la réalité française »

samedi, décembre 2nd, 2006

Denis Clerc critique French Vertigo dans Alternatives Economiques. (Evidemment, il ne l’aime pas trop, mais il me paie quelques compliments quand même):

La France vue par un Américain qui l’aime bien et qui, par conséquent, châtie bien. Mais châtie-t-il juste? Certes, l’auteur est fin connaisseur de la réalité française: je n’ai relevé que deux erreurs factuelles… lire le reste ici